Cinq figures noires historiques francophones par Maboula Soumahoro

ENTRETIEN – Maboula Soumahoro , maître de conférences au sein du département d’anglais de l’Université François-Rabelais à Tours et spécialiste en études états-uniennes, afro-américaines et de la diaspora noire/africaine, a lancé en 2012 un Black History Month en France devenu Journées Africana en 2014. Elle partage avec nous 5 figures noires historiques francophone qui l’ont marquée. Leur point commun : la résistance.
Maboula Soumahoro par Patricia Khan
©Patricia Khan

« J’ai beaucoup pensé en littérature et en art. Mais les façons de se dire peuvent contribuer à des transformations historiques ; c’est historique de se présenter au monde d’une certaine manière.

Edouard Glissant

« J’ai adoré son roman Le quatrième siècle. C’est la première fois que je lisais un tel récit, en français, en tout cas. Par le roman, c’est une sorte de parti pris pour raconter l’histoire des 4 siècles de la Martinique. En français, en tout cas. Je l’ai trouvé très intense, très profond. Pour tout ce qu’il a écrit, Edouard Glissant est un grand écrivain. »

Cheikh Hamidou Kane

Cheikh Hamidou Kane

« Pour L’aventure ambigüe parce qu’une fois de plus, je n’avais jamais lu quelque chose comme ça non plus.  Il y a de l’histoire, de la sociologie, de la littérature dedans. Ce roman est aussi très emprunt d’islam et de spiritualité, ce qui m’a touché. »

Christiane Taubira

« Parce que c’est la première ministre de la Justice noire en France. Mais aussi parce qu’elle a fait passer la loi de 2001 (qui reconnait l’esclavage et la traite négrière comme crime contre l’humanité ndlr) et la loi pour le mariage pour tous. Je la respecte comme femme de combats. Quand François Hollande l’a choisi pour faire partie du gouvernement, elle a accepté d’y prendre part selon ses termes à elle. J’aime beaucoup le fait qu’elle ne l’ait pas laissé utiliser son image, ce qui est le signe d’une certaine puissance. »

Aimé Césaire

aime-cesaire

« Pour son Cahier d’un retour au pays natal qui est de la beauté pure. Il a été maire de la Martinique pendant si longtemps. Il a aussi voté la départementalisation mais ce qui me touche c’est qu’on m’a raconté qu’à sa mort, en Martinique, les gens des quartiers défavorisés qu’il avait fait refaire lui ont rendu hommage en venant à pied et pieds nus à son enterrement. Même si on n’est pas d’accord avec cette loi, une chose est sûre : il a touché les gens. »

Frantz Fanon

Frantzfanonpjwproductions

« Pour son engagement en Algérie bien sûr,  mais c’est son travail psychiatrique qui me parle le plus. Sa réflexion sur la psyché noire et blanche, les effets non escomptés de tout mécanisme sur la psyché des gens, les maladies mentales, l’agression du corps et de l’esprit. Je trouve que c’est quelque chose qu’on ne prend pas assez au sérieux. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s