VIDEO – Black History Month à la française en musique, une sélection de l’historien Amzat Boukari

Pour clôturer le mois de l’histoire des noirs, nous avons demandé à l’historien panafricain Amzat Boukari, auteur du livre Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme, de nous proposer une sélection de 10 titres pour célébrer le BHM version française.

Après avoir parlé figures noires marquantes du monde francophone avec Maboula Soumahoro et retenu quelques blogs français célébrant Black History Month , place pour un petit cours d’histoire en musique à travers une playlist concoctée par l’historien Amzat Boukari, docteur du Centre d’études africaines de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et auteur du livre Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme.

Tonton David, Peuples du monde (1990).

« C’est l’hymne raggamuffin qui rappelle que la génération précédente a lutté. J’apprécie la référence très significative à Marcus Garvey. »

I AM, Tam-Tam de l’Afrique (1991)

« Le texte de Shurik’n posé sur les tam-tams et les samples de Stevie Wonder et Isaac Hayes fait voyager dans l’histoire de l’esclavage avec finesse et intelligence. »

Zebda, Le bruit et l’odeur (1995)

« Zebda déconstruit le regard de borgne sur l’histoire de l’immigration. Les faussaires courent après l’original pendant que les populations visées et stigmatisées cherchent juste à s’en sortir. »

Collectif des 11’30’’ contre les lois racistes (1997)

« Un cours d’histoire du droit des étrangers par un collectif de rappeurs, un projet militant. Toujours d’actualité. »

X-Men, Retour aux pyramides (1997)

« Un extrait de la BO d’un film qui a posé l’étiquette « jeune des cités ». Un morceau assez peu connu, costaud et référencé, qui dérange, avec un appel à revenir à l’équilibre des pyramides d’Egypte. »

Edith Lefel, Apartheid (2002)

« Cette chanson contre l’apartheid composée en 1986 par le regretté Paulo Rosine est reprise par son groupe Malavoi avec Edith Lefel. Une cause parmi les nombreuses autres défendues par ces ambassadeurs d’une musique afro-caribéenne dénigrée par les médias. La preuve étant le décès d’Edith Lefel en janvier 2003, un mois après ce concert, qui a été annoncé en cinq secondes comme un banal fait divers à la fin d’un journal télévisé alors qu’elle était la chanteuse préférée d’une grande partie de la communauté antillaise. »

MC Solaar, Les colonies (2001)

« Les textes de MC Solaar sont des bijoux de conscientisation politique et sociale, des chevaux de Troie qui détournent la langue française. Le mépris subi par les Noirs en France est le reflet du dénigrement de l’histoire de l’Afrique. On a connu les colonies, on connaît actuellement une recolonisation. Un appel à la réflexion et à l’action, loin de l’excitation et de l’agitation stérile du rap contemporain. »

Casey, Chez Moi (2006)

« Tout simplement parce que c’est chez moi aussi, et qu’il s’agit de connaître et reprendre les combats menés par Frantz Fanon, Aimé Césaire, Eugène Mona et Ti Emile. La Martinique est Afrique. Une chanson anticolonialiste qui exalte la dignité d’être nègre. »

Christine Salem, Listwar (2010)

« Jouée clandestinement sous l’esclavage par les Africains de La Réunion et des îles de l’Océan Indien, la musique maloya est interdite par les autorités jusqu’au début des années 1970 pour des raisons politiques. La fin de cette chanson puissante de Christine Salem explique le problème de l’histoire et de la revendication identitaire. »

Kery James, Lettre à la République (2012)

« Kery James en a fait d’autres qui ont encore plus de sens, y compris avec Ideal J, mais cette chanson est dans l’air du temps. Elle est peut être un peu légère sur la forme, mais idéale pour lancer un débat sur l’histoire de la République. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s