#Unjourunacteurafrofrançais #12 : Tony Harrisson

TROMBINOSCOPE – Parce qu’on n’en peut plus d’entendre que les comédien.ne.s noir.e.s en France sont invisibles, qu’on n’en connaît peu, que si, que là… on a décidé d’en présenter un, brièvement, tous les jours. Aujourd’hui : Tony Harrisson.

Invisibles, les comédien.ne.s afrofrançais.e.s ? Pendant que nous nous demandons si nous sommes capables d’en citer plus de cinq, ces artistes s’affairent sur les plateaux de cinéma, les planches.

Loin de nier la ligne de couleur qui règne au théâtre, au cinéma, à la télévision et malgré des améliorations, nous voulons, à la suite d’autres, mettre en valeur ces comédien.ne.s. S’illes travaillent, illes restent le plus souvent invisibles, peut-être la faute à un service de presse efficiente ou à la volonté ou la possibilité d’être mis.e.s en avant régulièrement.

Vous trouverez ici chaque semaine le nom et la photo d’un.e comédien.ne noir.e, sa date de naissance, son premier film, les films marquants dans lesquels ille a joué, son dernier rôle. Aujourd’hui : Tony Harrisson. 

c laurent nivalle

Tony Harrisson est né en 1981.

Il a débuté sa carrière sous le nom de Tony M’Poudja, dans le film La Squale, film dans lequel on retrouve Esse Lawson, puis Dans tes rêves de Denis Thibaut, 35 Rhums de Claire Denis, 24 jours d’Alexandre Arcady dans lequel il jouait Youssouf Fofana ou encore Mon amie Victoria de Jean-Paul Civeyrac, sorti en 2014.

Il a beaucoup travaillé au théâtre,  notamment avec le metteur en scène et théoricien Peter Brook. Comme Sara Martins, il a joué dans la pièce Le Costume de Can Themba, dans les théâtres parisiens des Bouffes du Nord et de l’Œuvre puis en tournée. Il a retrouvé P. Brook en 2004 pour la pièce Tierno Bokar d’Hampaté Bâ. C’est ensuite avec Irina Brook, qu’il a travaillé et joué dans Une odyssée d’Homère en 2009, ainsi que dans Boumkœur de Rachid Djaïdani, –Rengaine, bientôt Tour de France-, la même année, adapté et mis en scène par l’auteur au théâtre parisien de la Boutonnière. Il sera de nouveau sur scène dans ce lieu en 2013 pour la pièce Joséfa. 

En 2016, il sera à l’affiche du film Gen-Ar aux côtés du rappeur Kery James et du téléfilm Volt de Tarek Elhail, une co-production franco-allemande dans laquelle on retrouvera également la chanteuse Ayo dans l’un des rôles principaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s