#unjourunacteurafrofrançais #21 : Alex Ogou

TROMBINOSCOPE – Parce qu’on n’en peut plus d’entendre que les comédien.ne.s noir.e.s en France sont invisibles, qu’on n’en connaît peu, que si, que là… on a décidé d’en présenter un, brièvement, tous les jours. Aujourd’hui : Alex Ogou.

Invisibles, les comédien.ne.s afrofrançais.e.s ? Pendant que nous nous demandons si nous sommes capables d’en citer plus de cinq, ces artistes s’affairent sur les plateaux de cinéma, les planches.

Loin de nier la ligne de couleur qui règne au théâtre, au cinéma, à la télévision et malgré des améliorations, nous voulons les mettre en valeur, à la suite d’autres, justement parce qu’il peut être difficile de savoir où et quand illes jouent.

Vous trouverez ici chaque semaine le nom et la photo d’un.e comédien.ne noir.e, sa date de naissance, son premier film, les films marquants dans lesquels ille a joué, son dernier rôle.  Aujourd’hui : Alex Ogou.

alex-ogou
Alex Ogou (Source photo : Vimeo)

Alex Ogou est né en 1979.

Il obtient son premier rôle à l’âge de 17 ans dans le film À la place du coeur de Robert Guédiguian aux côtés de Jean-Pierre Darroussin et Ariane Ascaride. Il retrouve  la même équipe en 2000 dans le long-métrage La ville est tranquille.

Le comédien se produit également au théâtre où il incarne le personnage d’Abad dans la pièce Quai Ouest de Bernard-Marie Koltès et mise en scène par Catherine Rimbaud en 2005. Il joue en 2008 dans C’est comme ça que ça se passe de Neil Labute mise en scène par Geoffroy Dyson.

À la télévision, en 2013, il devient Senghor et donne la réplique à Alex Descas dans le docu-fiction Césaire, le prix de la liberté. La même année, il joue le rôle de Momboye dans Ceux qui aiment la France d’Ariane Ascaride. En 2001, il apparaît dans un épisode de la série Avocats et Associés.

Ces dernières apparitions devant la caméra au cinéma : en 2009, dans le film Il va pleuvoir sur Conakry de Cheick Fantamady Camara où il tient le rôle principal, celui de Bibi, avec la comédienne Tella Kpomahou et la chanteuse, musicienne et actrice Fatoumata Diawara et en 2012, dans Morbayassa du même réalisateur également avec Fatoumata Diawara.

Alex Ogou a également travaillé en tant que directeur de production sur le court-métrage Twaaga de Cédric Ido ou encore sur le long métrage Soleils d’Olivier Delahaye et  Dani Kouyaté.

Aujourd’hui, il se consacre à l’écriture de scénarios et à la réalisation. Il travaille notamment sur deux projets de séries. L’un est intitulé Microbes, nom donné  aux groupes d’enfants qui sèment la terreur à l’arme blanche et parfois armes à feu dans les rues d’Abidjan, mais aussi sur un film. L’autre s’appelle Veuves Noires et côté casting, on note la présence de Mata Gabin, Tella Kpomahou, Prudence Maidou, Jean-Michel Martial ou encore Bams.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s