VIDEO – Les humeurs musicales de Samba, au rythme de la Mafia K’1 Fry

QUESTIONNAIRE – Aujourd’hui, nous avons demandé à Samba Doucouré, journaliste pour SaphirNews et Africultures notamment, de se prêter au jeu des humeurs musicales. Le résultat : on entre dans les oreilles d’un grand fan de la Mafia K’1 Fry et autoproclamé « docteur en rohffologie ». Mais pas que …

Le son coup de coeur du moment

« À la source » de Niro.

Son album Or Game m’a envoûté, j’ai pas d’autre explication.


Le morceau qui le motive

« Banlieusards » de Kery James

L’ironie, c’est que je suis parisien mais réécouter ce message permet de se ressaisir et se souvenir pourquoi chaque matin on lutte pour nos rêves.

Le son pour accompagner un coup de blues
Je me souviens notamment d’un devoir entièrement rédigé dans un taxiphone et que j’ai perdu.

Le son qu’il écoute tous les jours ou presque 
Honnêtement ça change d’une semaine à l’autre mais c’est un son que je peux écouter en toutes circonstances. C’est aussi l’occasion pour moi de rendre hommage au DJ Mehdi et Manu Key de la Mafia K’1 Fry.

Le son qui le réveille 

Le son qui le détend

Le son qui l’a eu à l’usure
 Loulou et Boutin…

Le son anthem 
Au passage, il s’agit du meilleur clip de rap français ever.

Le son qui l’émoustille 
Je ne ferai pas de commentaire…

Le son qu’il a honte d’aimer
Wallah je savais pas que c’était lui qui chantait ce morceau au début comme quoi les préjugés…

Le son qui le fait rire
Force à Despo Rutti dans son épreuve et désolé pour les féministes.

Le son auquel il ne faut pas toucher 
Un de mes fantasmes, c’est d’incarner Kery dans son biopic et gueuler « Le combat continue » ou « Hardcore » !!

Le son qu’il a dans la tête, là, tout de suite 

Le son qu’il a saigné et qu’il ne supporte plus 
Et pourtant je les ai tellement aimé ces gens là…

Le son qui l’énerve / l’agresse
Ça m’a fendu le coeur d’entendre jusqu’où sont descendus Kayna et Rim-K (qui s’est rendu compte de son erreur je crois et n’est pas présent dans le clip du morceau).

Le son qui l’émeut 
Je sais vraiment pas quoi dire sur ce morceau si ce n’est qu’invariablement, il me donne envie de chialer. Si jamais je devais faire semblant de pleurer comme un acteur de cinéma, je me remémorerais cette phrase : « c’est trop con, la vie est ainsi faite, dire qu’ils n’auront jamais su que c’était à eux que je pensais quand j’écrivais ». C’est peut-être la crainte de voir un jour mes proches me tourner le dos parce qu’ils ne comprennent pas le sens de mes choix de carrière.

Le son qui l’ambiance 
Ce son n’a toujours pas perdu de son efficacité.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s