EXCLU – Shirley Souagnon sera à l’affiche de la première édition de la Brown Sugar Comedy

DIVERTISSEMENT- Après le cinéma, l’équipe Brown Sugar Days se lance dans l’humour avec le Brown Sugar Comedy qui se déroulera à Bobino lundi 16 janvier. Une suite logique quand on sait que des humoristes tels que Phil Darwin, Fary ou encore Jean-Claude Muaka sont montés sur la scène du Grand Rex pendant le festival de films afro-américains. Rencontre.

Ils remplissent le Grand Rex depuis 2015 en programmant des films afro-américains exclusifs ou français, comme Le Gang des Antillais lors de la dernière édition. Lundi 16 janvier, l’agence AK-A met à l’affiche des humoristes afrofrançais à Bobino et c’est déjà complet. Pourquoi l’humour, la place des femmes… On a voulu en savoir plus sur les coulisses de leur événement à guichets fermés.

Comment est née l’idée d’organiser un événement autour de l’humour afro au sein du festival de l’humour à Paris ? 
Nous avons dès le départ intégré l’humour à notre festival Brown Sugar Days car avant tout, l’idée est d’offrir une journée d’entertainment. Nous avons été approché par le festival d’humour de Paris et on s’est dit « GO » !
Depuis quand travaillez-vous sur ce projet ? 
Tout s’est fait assez rapidement. On va dire que le projet mûrit depuis l’avant-dernière édition de BSD.
On ne peut s’empêcher de penser au Jamel Comedy Club. Avez-vous pensé à collaborer avec à un moment donné ? 
Honnêtement, nous n’avons pas pensé à collaborer. Jamel, c’est un autre niveau, nous on continue à creuser notre petit sillon humblement.
Comment a été pensée la programmation ? 
On s’est appuyé sur l’ensemble des humoristes qui ont fait des passages à BSD et on a tenté notre chance auprès d’autres comme Kevin Razy ou Waly Dia.
Est-ce que la présence de Jean-Claude Muaka lors des Brown Sugar Days de 2016 était un test pour le 16 janvier 2017 ?
Non, pas vraiment. On le suivait depuis un moment.
Il y a pas mal d’humoristes déjà connus notamment du public afrofrançais dans la programmation. Est-ce une volonté uniquement pour la première édition de ne pas mettre à l’affiche davantage d’amateurs ?
L’objectif de BSC est de faire découvrir des talents installés ou moins installés. Nous trouvons que c’est un pari pas trop mal réussi pour cette première édition.
Il n’y a pas beaucoup de femmes dans la programmation. Pourquoi ?
Exclu, on vous annonce qu’une deuxième arrive : Shirley Souagnon sera aussi à BSC !
Vous vous faites une spécialité de remplir de grandes salles parisiennes. La date du 16 a rapidement affiché complet. Est-ce que vous vous y attendiez ?
Nous ne nous attendions pas à remplir la salle de Bobino en 2 semaines ! Une vraie belle surprise  !
Comptez-vous proposer d’autres événements de ce type dans l’année ? 
On a plusieurs idées… Rien de concret pour l’instant mais vous serez tenu informées 😉
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s