VIDEOS – #justicepourtheo On était au rassemblement le 11 février à Bobigny

REPORTAGE – Pour celleux qui n’y étaient pas, voici ce que l’on a vu le 11 février lors de la manifestation pacifique en soutien à Théo, victime de violences policières, le 2 février. Principalement des participant.e.s qui en ont assez des violences policières et qui veulent qu’on les entende, enfin. Cette vidéo a été co-réalisée par un collectif de reporters citoyens. Merci à Bassel A-Rifaï, Mathieu Michal et Fatiha de Gouraya.


Il n’y a pas eu de « vives tensions » samedi 11 février à Bobigny lors du rassemblement pour Théo devant le tribunal. En tout cas, pas entre les quelques 4000 personnes -2000 selon la préfecture de police- réunies samedi après-midi vers 16h, avec des pancartes. Les manifestant.e.s étaient venu.e.s en masse, au grand étonnement des organisateurs, pour exprimer  son dégoût et son incompréhension suite à l’interpellation de Théo, un jeune homme de 21 ans par quatre policiers le 2 février.
Alors qu’il s’interposait entre des fonctionnaires et des jeunes dans  le quartier de la Rose-des-vents à Aulnay-sous-Bois, Théo s’est retrouvé isolé avec les policiers. Ce qui est communément décrit dans les médias comme étant une « interpellation musclée » se traduit dans les propos de Théo, comme ni plus ni moins qu’une agression, au cours de laquelle un des policiers qui tentait de le maîtriser, lui a introduit une matraque dans l’anus, provoquant une déchirure de 10 cm, selon le diagnostic du médecin qui l’a ausculté.
Si la justice s’occupe de tirer les responsabilités de chacune des parties dans ce qui est désormais appelé « l’affaire Théo », la situation du jeune homme, à qui les blessures imposent deux mois d’incapacité totale de travail suscite beaucoup de questions, d’émotions et d’incompréhension.
Les résultats de l’enquête menée par l’IGPN, ladite « police des polices », dans un rapport ont beaucoup interpellé. Le geste du policier ayant introduit la matraque y est qualifié de « non intentionnel ». La personne en charge d’instruire le dossier judiciaire n’a cependant pas retenu cela et a décidé de mettre en examen l’un des policiers pour viol. La qualification pénale des actes commis par les policiers reste en cours.

A LIRE >> « Quand cesserons-nous d’avoir peur pour nos frères ?« , la tribune d’une journaliste aulnaysienne inquiète pour les siens

Le rassemblement devant le tribunal de Bobigny se voulait pacifique, et l’a été, dans l’émotion d’habitants de quartier qui ont peur pour eux, leurs proches, une manière de dire stop aux abus policiers et aux blessures invalidantes et aux morts qu’ils causent. Dans la foule, des parents, des enfants, des jeunes, vraiment de tout, venues entre ami.e.s, de tous les départements d’Île-de-France pour dire leur ras-le-bol et surtout soutenir Théo.

crédits : L'Afro
crédits : L’Afro

Quand on arrive, on sait déjà que le rassemblement n’aura pas lieu à proprement devant le tribunal mais dans un parc à côté, séparé par l’avenue Paul Vaillant, sous la passerelle y menant. Nul besoin de dire que le lieu de rassemblement final était cerné par les forces de l’ordre. C’est dans cette ambiance tendue autour, alors que les manifestant.e.s étaient calmes, occupé.e.s à brandir leurs pancartes, que des personnes ont pris la parole. Représentant.e.s d’associations, syndicalistes, mais beaucoup de citoyen.ne.s, des enfants, tou.te.s se sont relayé.e.s pour parler d’union, de solidarité envers Théo.

T’as compris, Philippe Bilger ?

À tous ceux qui pensent que notre reportage occulte les échauffourées, nous disons que les manifestant.e.s réuni.e.s dans le parc ont gardé leur calme malgré l’agitation violente qui les entouraient. Les gens n’étaient pas venu.e.s avec leurs pancartes pour en découdre, mais pour dialoguer. Preuves à l’appui.

Du côté des manifestant.e.s, des cris émergent pour que les échauffourées s’arrêtent.

Des appels au calme qui ont été suivis. Ceux appelant à marcher n’ont pas été suivis, tant la situation côté parc avec les échauffourées qui débutaient a brouillé la fin de la manif pacifique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s