Vidéo

VIDEO – #Cesarssowhite ? On en a discuté avec la crème du cinéma français pt.2

DEBAT – La question de la place des Afrodescendant.e.s à tous les postes de l’industrie audiovisuelle et du spectacle vivant se pose en France. On en a parlé avec Shirley Souagnon, Claire Diao, Annabelle Lengronne, JP Zadi. Discussion animée en vue !

Mieux vaut tard que jamais ! En mars 2016, on avait organisé un débat sur la présence des comédien.ne.s noir.e.s en France dans l’industrie et avions convié des artistes et journaliste au parcours signifiant pour en parler.  A l’époque, Claire Diao, journaliste spécialiste des cinémas afro-urbains, continuait Quartiers Lointains. La manifestation itinérante a voyagé depuis de Pantin à l’Île Maurice en passant par les Etats-Unis ! Shirley Souagnon venait de lancer son site de référence Afrocast. Annabelle Lengronne sortait du tournage du film La Fine Equipe, dans les salles le 30 novembre, pour lequel elle est prénommée aux Césars 2017 (!) et JP Zadi commençait à parler de sa série Craignos, présentée en avant-première au cinéma parisien Luminor ce 16 novembre.

A voir, ça parle vrai de tous côtés. 

Publicités
Vidéo

VIDEO – #Cesarssowhite ? On en a discuté avec la crème du cinéma français pt.1

DEBAT – La question de la place des Afrodescendant.e.s à tous les postes de l’industrie audiovisuelle et du spectacle vivant se pose en France. On en a parlé avec Shirley Souagnon, Claire Diao, Annabelle Lengronne, JP Zadi. Discussion animée en vue !

Mieux vaut tard que jamais ! En mars 2016, on avait organisé un débat sur la présence des comédien.ne.s noir.e.s en France dans l’industrie et avions convié des artistes et journaliste au parcours signifiant pour en parler.  A l’époque, Claire Diao, journaliste spécialiste des cinémas afro-urbains, continuait Quartiers Lointains. La manifestation itinérante a voyagé depuis de Pantin à l’Île Maurice en passant par les Etats-Unis ! Shirley Souagnon venait de lancer son site de référence Afrocast. Annabelle Lengronne sortait du tournage du film La Fine Equipe, dans les salles le 30 novembre, pour lequel elle est prénommée aux Césars 2017 (!) et JP Zadi commençait à parler de sa série Craignos, présentée en avant-première au cinéma parisien Luminor ce 16 novembre.

A voir, ça parle vrai de tous côtés. 

F.A.Q. – Tout ce qu’on a entendu après le 29 mars

BEST-OF – La soirée du 29 mars a été une réussite pour nous. Pour certain.e.s des participant.e.s, cela a remué quelques questions que nous souhaitions reprendre brièvement. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à nous les faire remonter 😉

En attendant la vidéo report de la soirée-débat du 29 mars sur la place des comédien.ne.s noir.e.s en France, voici quelques-unes des observations qu’on nous a fait remonter suite à l’événement. Morceaux choisis.

« Pourquoi on ne parle pas de l’économie africaine ? »

Peut-être parce que le débat, c’était la place des comédien.ne.s noir.e.s en France.

« Qu’est-ce qu’un acteur noir ? »

Hmm, question intéressante et compliquée… JP Zadi a donné un début de réponse : c’est un.e comédien.ne que les autres voient noir.e.s, et donc à qui on va parfois confier des rôles stéréotypés, sur qui on va plaquer des fantasmes, et qui va devoir trouver sa place dans une industrie qui n’a de cesse de vouloir le.a définir.

« Pourquoi c’était aussi court ? Seulement 2 heures ?! »

Et encore, on est resté trois heures au final. Les débats, enflammés, auraient du s’arrêter à 22 heures, la direction nous a accordé vingt minutes de plus et on a finalement rendu le micro à 23 heures. Deux heures un soir de semaine sur un sujet qui est loin d’être simple c’est bien assez. On ne s’interdit pas de relancer ce débat #staytuned

« Pourquoi vous n’avez pas diffusé des petits films, trois, quatre ? »

Parce qu’on avait seulement deux heures, et qu’on a bien précisé qu’on organisait un débat, pas un festival. Pour ça, il y a Quartiers Lointains, entre autres, qu’organise Claire Diao, une des intervenantes 😉

« Pourquoi c’était si loin ? »

Personnellement, on aime beaucoup la Manufacture 111, avec ses grands volumes, son mélange de bois et de verres, ses espaces épurés, son bar aux prix accessibles, la galerie où s’est tenue l’exposition Street Dance, que certain.e.s d’entre vous ont vu et l’auditorium. Un lieu qui permet à une cinquantaine de personnes de s’asseoir confortablemnt dans une salle où l’on voit bien ce qui se passe sur scène, ce n’est pas si souvent à Paris, c’est rare.

« C’était un peu frustrant car on n’a pas tous pu parler »

Oui et nous en sommes désolées. Pour tout dire, on a été choqué que vous vous soyez déplacé.e.s aussi nombreux.se.s pour dialoguer avec les comédien.ne.s et la journaliste présent.e.s, preuve que ce sujet vous intéresse. N’hésitez pas à nous soumettre vos questions et à lire nos séries #unjouruneactriceafrofrançaise #unjourunacteurafrofrançais, le débat continue 😉

« C’est quand le prochain ? »

Comme on l’a annoncé, on fait une rencontre publique tous les deux mois. Logiquement, on se retrouve en mai. On vous en dira plus, dans les jours à venir, mais restez connecté.e.s, on vous concocte autre chose encore, qui risque de vous plaire 😉

#Unjouruneactriceafrofrançaise #18 : Shirley Souagnon

TROMBINOSCOPE – Parce qu’on n’en peut plus d’entendre que les comédien.ne.s noir.e.s en France sont invisibles, qu’on n’en connaît peu, que si, que là… on a décidé d’en présenter un, brièvement, tous les jours. Aujourd’hui : Shirley Souagnon.

Invisibles, les comédien.ne.s afrofrançais.e.s ? Pendant que nous nous demandons si nous sommes capables d’en citer plus de cinq, ces artistes s’affairent sur les plateaux de cinéma, les planches.

Loin de nier la ligne de couleur qui règne au théâtre, au cinéma, à la télévision et malgré des améliorations, nous voulons mettre en valeur, comme d’autres le font, mais à notre manière, les comédien.ne.s noir.e.s en France.

Vous trouverez ici chaque semaine le nom et la photo d’un.e comédien.ne noir.e, sa date de naissance, son premier film, les films marquants dans lesquels ille a joué, son dernier rôle. Aujourd’hui : Shirley Souagnon. 

shirley s

Shirley Souagnon est née en 1986.

Après une carrière de basketteuse, qui la mène jusqu’au Texas, elle débute au cinéma et sur les planches. Elle écume les scènes des festivals et les médias, pour lesquels elle sera souvent chroniqueuse comme au Mouv’ première mouture ou Europe 1. Le grand public la découvre dans l’émission de Laurent Ruquier On N’Demande qu’A en Rire, dans laquelle elle apparaîtra de 2010 à 2012.

A la télé, elle a été vue notamment dans la série Engrenages; au cinéma dans Le Feu sacré d’Arthur Joffé, en 2015.

Shirley Souagnon monte sur scène avec ses one woman shows Sketch Up ou encore Free!, le dernier en date, qu’elle joue jusque fin avril 2015 au Sentier des Halles à Paris.

En tan que productrice, elle prépare une émission Le Shirley Souagnon Show, bientôt visible sur la plateforme de streaming Afrostream.

DÉBAT – La place des comedien.ne.s noir.e.s dans le cinéma français : Ce qui vous attend le 29 mars 

 

Pour notre seconde soirée de discussion qui se tiendra le mardi 29 mars à La Manufacture 111, le thème sera la place des comédien.ne.s noir.e.s sur les écrans français. Parmi nos invités, la journaliste Claire Diao, le réalisateur Jean-Pascal Zadi, les comédiennes Shirley Souagnon – à l’initiative de la plateforme Afrocast – et Annabelle Lengronne.

Rencontre_L_39_Afro_2

Pour que vous ayez une idée de comment va se passer la soirée, on vous la présente en détail.

********************************************************************

                                             DEROULEMENT DE L’EVENEMENT

********************************************************************

Dès 18h45 : possibilité de dîner pour ceux qui nous l’auront précisé par mail. Celleux qui ont opté pour le billet couplé avec l’exposition pourront en profiter pour la visiter. Compter 1h-1h15 pour la visiter de manière complète.

19h30 : accueil au bar de la Manufacture 111. Il est possible de prendre un verre et de l’emmener ensuite dans la salle où aura lieu la discussion

20h : début de la discussion dans l’auditorium

21h : pause

21h15 : reprise de la discussion

22h : fin

Retrouvez l’événement sur Facebook.

Il est encore temps de prendre vos places, par ici !

Il y a deux tarifs d’entrée :

5€ : débat

8€ : débat + exposition « Street Dance, une brève histoire de la danse hip-hop »

Vivement mardi !